Beyond Bulls & Bears

Actions

De nouvelles innovations favorisent un essor du secteur biotechnologique

Evan McCulloch, du Franklin Equity Group, explique pourquoi des taux plus élevés d’utilisation de médicaments et dépenses de santé favorisent les secteurs biotechnologique et médical. Il donne également son point de vue sur les récentes percées médicales qu’il estime en mesure de doper la croissance à venir.

This post is also available in: Anglais Chinois simplifié Allemand Espagnol Polonais

Depuis qu’elles ont atteint un niveau historique en juillet 2015, les valeurs biotechnologiques, telles que mesurées par l’indice NASDAQ Biotechnology, sont restées à la traîne de l’indice S&P 500.[1] L’indice biotechnologique a rebondi depuis son plus bas de novembre 2016, mais les inquiétudes inhérentes à la possibilité d’une législation américaine plus stricte concernant le prix des médicaments ont pesé sur les titres.

Comme nous l’avons mentionné dans un article précédent, la victoire de Donald Trump à l’élection présidentielle américaine à la fin de 2016 a contribué à un rebond des valeurs technologiques en 2017. Néanmoins, en juillet 2018, Trump a réaffirmé son mécontentement à l’égard des prix élevés des médicaments sur ordonnance et son intention d’intervenir à cet égard. Selon nous, les pressions politiques qui pèsent sur la réglementation relative au prix des médicaments sur ordonnance ne faiblissent pas, notamment dans le contexte des élections américaines de mi-mandat qui auront lieu en novembre prochain.

En dépit des incertitudes politiques américaines, les perspectives à long terme pour la biotechnologie et dans une plus large mesure la santé à l’échelle mondiale nous semblent saines. Nous pensons que les tendances démographiques, de même que l’innovation généralisée et les progrès de la médecine, stimulent la demande en soins de santé.

Les données démographiques favorisent le secteur des biotechnologies

Nous observons plusieurs grandes tendances favorisant le secteur biotechnologique mondial. L’une concerne la démographie. Grâce aux progrès de la médecine, le monde compte désormais davantage de gens âgés de plus de 65 ans qu’auparavant, notamment dans les pays développés, comme la carte ci-après l’indique.

La démographie a une influence notable sur les dépenses de santé. À mesure que la population mondiale vieillit, ce n’est un secret pour personne que les personnes âgées sont le groupe qui consommera naturellement le plus grand nombre de médicaments et dépensera plus en services médicaux que les générations plus jeunes.

Comme l’indique le graphique ci-après, les personnes âgées de plus de 65 ans tendent à dépenser plus du double en médicaments sur ordonnance et soins de santé que les personnes âgées d’une vingtaine ou d’une trentaine d’années. Cette augmentation des dépenses s’explique principalement par le fait que les médicaments traitant les maladies chroniques, dont le reflux gastro-œsophagien, l’hypertension, l’hypercholestérolémie et d’autres affections généralement liées au vieillissement, sont prépondérants dans les ordonnances des personnes âgées.

Nous pensons que les taux plus élevés d’utilisation de médicaments et de dépenses de santé liés au vieillissement de la population mondiale offrent un contexte de forte demande à long terme pour les secteurs pharmaceutique et biotechnologique.

Par ailleurs, nous constatons qu’un nombre croissant d’approbations de médicaments par la FDA (US Food and Drug Administration) redynamise le secteur biotechnologique qui repose sur l’innovation en matière de nouveaux médicaments pour stimuler la croissance.

Selon nous, la FDA semble plus engagée que jamais à accélérer la mise au point de nouveaux médicaments déterminants par le biais d’essais cliniques et destinés à une approbation finale. En 2017, les approbations annuelles de médicaments par la FDA ont plus que doublé depuis leurs niveaux relativement bas de 2016, comme l’indique le graphique ci-après. En 2018, nous devrions connaître une autre année solide concernant les approbations de médicaments par la FDA, celles-ci s’étant chiffrées à 34 entre le début de l’année et le 30 août.

Innovation générale et progrès

Nous avons constaté que les progrès de la médecine et les avancées dans le développement de nouveaux médicaments et de la technologie médicale ont atteint des niveaux inégalés ces dernières années. Nous estimons que ce cycle potentiellement long en matière d’innovation perdurera.

L’innovation de pointe reflète les progrès exponentiels que nous observons désormais dans la recherche et le développement (R&D) en matière de santé et notre compréhension en rapide évolution de la biologie humaine.

Le séquençage initial du génome humain en 2000 a constitué un évènement de taille. Depuis lors, les coûts du séquençage du génome humain ont considérablement baissé. À mesure que les prix baissent et que le séquençage du génome devient plus précis, le dépistage génétique est susceptible de devenir plus courant et d’être adopté en masse.

Selon nous, la possibilité d’un diagnostic et d’une confirmation d’un cancer par une simple analyse sanguine est imminente, les chercheurs en médecine étant désormais en mesure de retracer l’ADN cancéreux libéré par les tumeurs dans le sang. Nous pensons qu’il s’agit probablement de la prochaine limite à franchir dans le dépistage du cancer, à savoir l’utilisation des tests sanguins pour détecter un cancer de manière précoce, avant l’apparition des symptômes.

Les progrès réalisés dans le séquençage de l’ADN ont également permis d’augmenter le nombre de « cibles » moléculaires pour les thérapies spécialisées à engager et d’améliorer le diagnostic et le traitement de maladies. De même, le séquençage du génome humain a ouvert la voie à un bon nombre de nouvelles approches, telles que la thérapie génique, qui consiste à administrer de manière virale un nouveau matériel génétique dans les cellules d’un patient pour corriger un gène pathogène manquant ou défectueux dans l’organisme.

Un autre domaine passionnant et innovant au sein de la biotechnologie est l’édition génomique qui corrige les mutations génétiques. À la différence de la thérapie génique traditionnelle, les technologies d’édition génomique visent à corriger directement les gènes pathogènes défectueux, en coupant des brins d’ADN dans une zone spécifique, de sorte que les chercheurs puissent remplacer un gène indésirable par un gène corrigé.

Bien que les méthodes d’édition génomique aient le potentiel de corriger des maladies génétiques ou non génétiques, telles que le VIH, leur utilisation thérapeutique sur les êtres humains en est toujours à ses prémices et il reste encore beaucoup à faire pour en assurer l’efficacité et la sécurité.

Dans d’autres secteurs, les percées dans le domaine de la science médicale font de la médecine hautement personnalisée une réalité. Le rôle de la médecine personnalisée est de fournir les bons médicaments et bons traitements aux bons patients.

Dans l’ensemble, nous constatons des innovations notables dans la thérapie génique, l’édition génomique, l’oncologie et d’autres secteurs recourant au pouvoir du système immunitaire de l’organisme pour lutter contre le cancer. Nous nous réjouissons des perspectives de la génomique en général et nous pensons que le séquençage du génome sera un moyen essentiel de fournir des médicaments, des traitements et des soins à l’avenir.

Implications en matière d’investissement

Malgré les nombreuses opportunités d’investissement que nous observons sur le front des valeurs biotechnologiques, nous demeurons disciplinés et très sélectifs dans notre approche d’investissement. Nous recourons à une recherche fondamentale, bottom-up pour sélectionner les entreprises biotechnologiques dotées de profils concurrentiels, de vastes débouchés commerciaux et d’une propriété intellectuelle solide. Cette approche implique l’enrichissement de notre propre analyse entreprise par entreprise et de techniques rigoureuses en matière de sélection de titres avec la participation d’équipes dédiées à la recherche, spécifiques et hautement expérimentées, de Franklin Templeton.

En fin de compte, nous nous efforçons d’identifier des entreprises biotechnologiques pour lesquelles nous voyons un réel potentiel et d’y investir. Nous aspirons à investir dans des entreprises ayant démontré leur valeur clinique, répondant à un besoin médical non satisfait. Si un médicament n’a pas de substitut, modifie l’existence et améliore les conditions de vie des individus et leur permet de vivre plus longtemps, les gens sont prêts à payer pour cela.

Selon nous, nous commençons tout juste à tirer parti des avantages des avancées biotechnologiques de ces dernières 10 à 15 années. Encouragés par des dépenses constantes en recherche & développement, les découvertes de nouveaux médicaments et d’autres récentes avancées scientifiques, nous sommes convaincus de l’imminence d’extraordinaires opportunités pour la biotechnologie dans les années à venir.

Les commentaires, opinions et analyses du présent document sont communiqués à titre d’information uniquement ; ils ne sauraient être considérés comme un conseil d’investissement individuel ou comme une recommandation d’investir dans un quelconque titre ou d’adopter une quelconque stratégie d’investissement. Les conditions économiques et de marché étant susceptibles d’évoluer rapidement, les commentaires, opinions et analyses sont valables à leur date de publication et peuvent changer sans préavis. Les présentes ne constituent pas une analyse exhaustive de tous les aspects importants d’un pays, d’une région, d’un marché, d’un secteur, d’un investissement ou d’une stratégie.

Les données de tierces parties peuvent avoir été utilisées dans la préparation de ce document et Franklin Templeton Investments (« FTI ») n’a pas vérifié, validé ni audité de manière indépendante ces données. FTI décline toute responsabilité en cas de perte due à l’utilisation de ces informations et la pertinence des commentaires, des opinions et des analyses contenus dans ces documents est laissée à la seule appréciation de l’utilisateur. Les produits, services et informations peuvent ne pas être disponibles dans toutes les juridictions et sont fournis par les sociétés affiliées de FTI et/ou leurs distributeurs, dans la mesure où la réglementation/législation locale l’autorise. Veuillez consulter votre conseiller financier pour toute information supplémentaire sur la disponibilité des produits et services dans votre juridiction.

Pour suivre de près l’actualité de l’investissement, suivez-nous sur Twitter @FTI_Global et sur LinkedIn.

Quels sont les risques ?

Tout investissement comporte un risque, notamment celui de ne pas récupérer le capital investi. La valeur des investissements peut fluctuer à la baisse comme à la hausse et les investisseurs ne sont pas assurés de récupérer la totalité de leur mise initiale. Un portefeuille se concentrant sur un secteur unique comporte des risques comme l’arrivée à échéance des brevets, la responsabilité en matière de produits, les exigences réglementaires des gouvernements et l’agrément des nouveaux médicaments et traitements. Les sociétés biotechnologiques sont souvent de petite taille et/ou relativement récentes. Les sociétés de petite taille peuvent être particulièrement vulnérables aux évolutions des conditions économiques et leurs perspectives de croissance sont moins certaines que pour leurs grandes homologues mieux établies. De plus, leur titre peut être volatil, en particulier à court terme. Les investissements dans des sociétés étrangères comportent des risques spécifiques, comme les fluctuations de change et les incertitudes politiques.

 

[1] Sources : Nasdaq ; indices S&P Dow Jones au 18 septembre 2018. Les indices ne font l’objet d’aucune gestion, et il n’est pas possible d’y investir directement. Ils ne tiennent pas compte des frais, dépenses ou droits d’entrée. Les performances passées ne constituent pas un indicateur ni une garantie des performances futures. Consultez le site www.franklintempletondatasources.com pour obtenir des informations supplémentaires sur les fournisseurs de données.