Beyond Bulls & Bears

Actions

Qu’est-ce qui s’est vraiment démarqué au CES 2019 ?

Début janvier, les analystes du Franklin Equity Group se sont rendus à Las Vegas pour le Consumer Electronics Show (CES), le plus grand salon professionnel des technologies aux États-Unis. Ils nous rapportent certains faits marquants de l’événement, ainsi que des développements qui ont pu passer inaperçus.

This post is also available in: Anglais Italien

En participant chaque année au salon américain de l’électronique grand public, le Consumer Electronics Show (CES), à Las Vegas, notre objectif est d’éviter le battage médiatique entourant certains produits. Nous préférons rechercher les dernières technologies – celles qui, selon nous, vont vraiment faire une différence, et dont certaines ne vont peut-être pas susciter l’enthousiasme des médias.

Nous estimons important de comprendre la différence entre un produit commercialement viable et un concept. Au CES, nous nous gardons de tout enthousiasme excessif face aux annonces de produits qui ne comportent pas de prix ferme ou de date de lancement.

Nous pensons également qu’il est important de tenir compte des obstacles ou des technologies de soutien qui sont nécessaires pour qu’un nouveau produit soit un succès. De plus, nous évaluons les effets d’entraînement créés par l’adoption de la technologie ou du produit.

Les véhicules volants électriques vont-ils décoller ?

Bell Helicopter Textron showcases EVTOL technology at this year’s CES. Source: Bell Helicopter Textron Inc.

L’une des annonces les plus innovantes que nous avons vues au CES cette année concernait un véhicule électrique à décollage et atterrissage verticaux (EVTOL). La technologie EVTOL permet le transport aérien dans des espaces qui, autrement, seraient trop petits pour accueillir une piste et d’autres infrastructures nécessaires.

Selon notre analyse, elle ne sera pas commercialisée avant quelques années ; cependant, nous pensons qu’elle pourrait altérer fondamentalement le transport et la logistique, principalement en milieu urbain.

Coup d’œil sur les voitures autonomes

Lors du CES de l’an dernier, l’espace consacré aux véhicules autonomes mettait l’accent sur les constructeurs d’équipements d’origine, qui ont dévoilé leurs concepts. Cette année, la technologie exposée insistait sur l’habitacle de la voiture.

Plus spécifiquement, nous avons vu des capteurs qui utilisent la reconnaissance faciale pour déterminer les niveaux de fatigue et les émotions du conducteur. Nous pensons que cette technologie est susceptible de donner naissance à de nouveaux services de sécurité et de luxe qui amélioreront l’expérience des passagers.

Dans le même ordre d’idées, nous avons vu des capteurs pouvant servir à identifier des objets à l’intérieur des véhicules autonomes, sans intervention humaine. Nous estimons que les progrès dans ce domaine sont importants. La technologie qui contrôle les véhicules autonomes est susceptible d’être piratée, et requiert donc des couches de sécurité supplémentaires.

Le consommateur adopte les technologies de la santé personnelle

Lors de cette édition du CES, nous avons découvert une multitude d’appareils connectés collectant des téra-octets de données. Parmi les thèmes les plus notables, la santé numérique, que nous définissons au sens large pour inclure la forme physique, le sommeil, la beauté et les moniteurs portables.

Bien que plusieurs secteurs utilisent ces appareils connectés depuis quelque temps déjà, ils commencent à peine à atteindre le consommateur grâce à une adoption rapide dans les secteurs de la santé et du bien-être. Les entreprises développent des solutions visant à permettre aux consommateurs de mieux s’approprier leurs données médicales et d’être plus actifs dans leur réaction face aux risques de santé potentiels.

Le CES se mondialise

Un des aspects de ce CES, qui n’a guère retenu l’attention des médias, est la croissance de l’espace d’exposition consacré à l’innovation à un stade précoce. Cette section de la conférence, connue sous le nom d’Eureka Park, a accueilli plus de 1 200 entreprises venues du monde entier.[1]

Nous avons vu des objets provenant de pays qui ne sont généralement pas représentés aux événements nouveaux, comme l’Ukraine et le Maroc. Nous avons également remarqué qu’il y avait environ 20% de sociétés exposantes chinoises en moins par rapport à l’année dernière, probablement en raison des tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine.[2]

Comment nous suivons les tendances technologiques

Bien que nous soyons heureux de voir les technologies émergentes de tous les types d’entreprises au CES, ce n’est qu’une des nombreuses façons de nous tenir au courant des dernières tendances. Au sein du Franklin Equity Group, nous faisons partie d’une équipe d’une douzaine d’analystes et de gérants de portefeuille possédant une expertise dans des domaines technologiques spécifiques comme l’intelligence artificielle, l’automobile et les technologies de la santé personnelle.

Notre équipe est encouragée à aller au fond des sujets et à rester en contact étroit avec les entreprises des sous-secteurs particuliers que nous couvrons. Comme le siège social américain de Franklin Templeton est situé dans la Silicon Valley en Californie, nous bénéficions de la proximité de certaines des plus grandes sociétés technologiques cotées en bourse et de centaines de petites sociétés privées.

Bien que le CES ait toujours été dominé par des entreprises de technologie plus matures, nous avons rencontré les fondateurs de plusieurs entreprises qui sont toujours actifs « dans leur garage » pour ainsi dire, et nous espérons obtenir leur première ronde de financement. De plus, nous entretenons des liens étroits avec la communauté du capital-risque de la Silicon Valley, ce qui nous aide à comprendre où les entreprises émergentes investissent leur argent.

Les commentaires, opinions et analyses du présent document sont communiqués à titre d’information uniquement ; ils ne sauraient être considérés comme un conseil d’investissement individuel ou comme une recommandation d’investir dans un quelconque titre ou d’adopter une quelconque stratégie d’investissement. Les conditions économiques et de marché étant susceptibles d’évoluer rapidement, les commentaires, opinions et analyses sont valables à leur date de publication et peuvent changer sans préavis. Les présentes ne constituent pas une analyse exhaustive de tous les aspects importants d’un pays, d’une région, d’un marché, d’un secteur, d’un investissement ou d’une stratégie. Les sociétés identifiées dans cet article peuvent ou non être détenues par un véhicule d’investissement conseillé par Franklin Equity Group.

Les données de tierces parties peuvent avoir été utilisées dans la préparation de ce document, et Franklin Templeton Investments (« FTI ») n’a pas vérifié, validé, ni audité de manière indépendante ces données. FTI décline toute responsabilité en cas de perte due à l’utilisation de ces informations, et la pertinence des commentaires, des opinions et des analyses contenus dans ce document est laissée à la seule appréciation de l’utilisateur. Les produits, services et informations peuvent ne pas être disponibles dans toutes les juridictions et sont fournis par les sociétés affiliées de FTI et/ou leurs distributeurs, dans la mesure où la réglementation/législation locale l’autorise. Veuillez consulter votre conseiller financier pour toute information supplémentaire sur la disponibilité des produits et services dans votre juridiction.

CFA® et Chartered Financial Analyst® sont des marques déposées de CFA Institute.

Pour recevoir d’autres articles de Franklin Templeton Investments par e-mail, abonnez-vous au blog Beyond Bulls & Bears.

Pour suivre de près l’actualité de l’investissement, suivez-nous sur Twitter @FTI_Global et sur LinkedIn.

Quels sont les risques ?

Tout investissement comporte un risque, notamment celui de ne pas récupérer le capital investi. La valeur des investissements peut fluctuer à la baisse comme à la hausse et les investisseurs ne sont pas assurés de récupérer la totalité de leur mise initiale. Le secteur des technologies peut être sérieusement touché par l’obsolescence de la technologie actuelle, des cycles de produit courts, une baisse des cours et des bénéfices, la concurrence de nouveaux acteurs sur le marché ainsi que par les conditions économiques générales.

 

[1] Sources : CES/Consumer Technology Association, « Here’s What You Can’t Miss at CES 2019 », 5 janvier 2019.

[2] Source : South China Morning Post, « Chinese companies cool on annual CES Vegas tech show amid trade war and economic uncertainty », 6 janvier 2019.