Beyond Bulls & Bears

Actions

Trois raisons d’envisager des titres à dividende croissant

Nick Getaz et Matt Quinlan du Franklin Equity Group voient dans le ralentissement de la croissance économique mondiale et les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine le signe que certains investisseurs pourraient se désintéresser des actions à forte croissance qui ont eu le vent en poupe lors du récent marché haussier des actions aux États-Unis. Dans ce contexte, ils expliquent les raisons pour lesquelles les investisseurs pourraient selon eux vouloir opter pour « des sociétés à dividendes croissants » ou affichant une hausse des dividendes sur plusieurs années consécutives et dans différents environnements de marché.

This post is also available in: Anglais Chinois simplifié Allemand Polonais

Ces trois dernières années, les actions à forte croissance, dont certaines dans le secteur technologique, ont fait atteindre des sommets au marché haussier des actions aux États-Unis. Elles ont eu tendance à mieux performer que le marché actions en général, même pendant des périodes d’incertitude géopolitique.

Néanmoins, les derniers épisodes de volatilité du marché laissent à penser que de nombreux investisseurs axés sur la croissance pourraient commencer à changer d’opinion. Alors que les frictions continuent entre la Chine et les États-Unis et que la croissance économique mondiale montre des signes de ralentissement, le marché semble s’intéresser davantage à des sociétés stables attestant d’une croissance constante des dividendes.

Les sociétés peuvent utiliser les dividendes, souvent tirés des bénéfices, pour récompenser les investisseurs. Il s’agit typiquement de versements réguliers de liquidités tous les trimestres ou tous les ans.

Cela dit, les actions versant des dividendes ne sont pas toutes créées de la même manière et notre stratégie ne cible pas le rendement élevé en dividende. En tant qu’investisseurs à long terme, notre stratégie est d’investir dans des sociétés à dividendes croissants ou attestant d’une hausse forte et durable des dividendes pour certaines des raisons indiquées ci-dessous.1 

1. Les sociétés à dividendes croissants performent à long terme

Nous pensons que des entreprises de qualité à rendement élevé peuvent être des alternatives attrayantes à un investissement sur le marché obligataire, mais qu’elles ne donnent souvent pas les perspectives de croissance durables que les sociétés à dividendes croissants ont le potentiel d’offrir.

Suivant nos recherches, les sociétés à dividendes croissants tendent à enregistrer une meilleure appréciation du cours de l’action à long terme par rapport à des groupes se contentant de maintenir leurs dividendes ou n’en versant même pas du tout. Elles ont également tendance à être moins volatiles que ces entreprises sur le long terme.

Ces caractéristiques de performance sont pour nous le résultat de modèles commerciaux solides et d’équipes de gestion s’engageant à payer un dividende croissant pendant les hauts et les bas du cycle économique.

2. Nos sociétés à dividendes croissants tendent à être des leaders du marché

Nous pensons que les sociétés satisfaisant à nos exigences de croissance des dividendes commencent avec un avantage majeur. Néanmoins, notre but est d’identifier parmi ces candidats ceux qui seront les mieux positionnés pour maintenir et augmenter cet avantage compétitif à terme.

Nous cherchons à identifier des titres à dividende croissant qui :

  • sont des leaders dans leurs industries ou niches de marché ;
  • ont des opportunités de croissance séculaire attrayantes ayant le potentiel d’améliorer la rentabilité ;
  • ont des équipes de gestion ayant démontré leur capacité à prendre des décisions saines en matière d’allocation du capital, y compris des placements en vue d’une croissance future et le versement de dividendes croissants aux investisseurs.

Selon nos estimations, une période de 10 ans de dividendes croissants est un bon indicateur de la santé de la société. À un moment donné au cours de ces 10 ans, la plupart des sociétés ont probablement connu une légère décélération de leur croissance économique. Suivant notre expérience, certaines devraient néanmoins résister mieux que d’autres.

Nous pensons que celles pouvant continuer à verser des dividendes croissants huit années consécutives sur dix ont apporté la preuve de leur force financière. Nous recherchons également des sociétés ayant au moins doublé leurs dividendes sur cette période.

3. Les sociétés à dividendes croissants apparaissent dans de plus en plus de secteurs

Depuis la crise financière de 2008-2009, nous avons constaté un élargissement et une diversification du groupe des titres à dividende croissant. Avant la crise, les sociétés financières jouaient un plus grand rôle dans cette catégorie, mais au cœur de la crise, de nombreuses banques ont réduit ou supprimé leurs dividendes.

Beaucoup de sociétés du secteur financier se sont depuis rétablies et ont immanquablement versé des dividendes croissants. Elles commencent ainsi à devenir de grands performants en la matière répondant parfaitement à nos critères. Parallèlement, des entreprises appartenant à d’autres secteurs, y compris la technologie, ont lancé des programmes de dividendes au début des années 2000.

De nos jours, nous constatons une augmentation du nombre de sociétés représentant des titres à dividende croissant dans les secteurs technologiques et industriels.

Récapitulons

Dans notre stratégie de placement, nous utilisons quatre filtres quantifiables pour identifier notre univers d’investissement dans des titres à dividende et un filtre de valorisation pour nous assurer de suivre une discipline appropriée axée sur la valeur dans notre processus de placement.

Toutes les entreprises de grande qualité ne satisferont pas à nos critères, mais ce processus offre une méthode pour identifier un univers de sociétés attestant d’une performance durable et prévisible. En partant de là, nous pouvons nous concentrer sur les opportunités qui ont selon nous le plus de chance de faire progresser cette forte performance.

Bien que nous cherchions à identifier des sociétés avec des sources de revenus qui résisteront dans des conditions de marché difficiles, nous ne nous considérons pas comme des investisseurs défensifs. Nous recherchons des sociétés offrant de belles perspectives de croissance dans une conjoncture de marché positive et ayant également la capacité de résister sur des marchés plus complexes.

Nous pensons que la combinaison d’une croissance attestée des dividendes, de modèles commerciaux solides et d’une allocation saine du capital devrait engendrer une hausse des bénéfices et une augmentation du flux de trésorerie disponible. Les investissements futurs devraient ainsi être stimulés dans la phase de croissance suivante, reproduisant le cycle de croissance vertueux et générant un flux de dividendes augmentant de manière conséquente et durable.

Les commentaires, opinions et analyses du présent document sont communiqués à titre d’information uniquement ; ils ne sauraient être considérés comme un conseil d’investissement individuel ou comme une recommandation d’investir dans un quelconque titre ou d’adopter une quelconque stratégie d’investissement. Les conditions économiques et de marché étant susceptibles d’évoluer rapidement, les commentaires, opinions et analyses sont valables à leur date de publication et peuvent changer sans préavis. Les présentes ne constituent pas une analyse exhaustive de tous les aspects importants d’un pays, d’une région, d’un marché, d’un secteur, d’un investissement ou d’une stratégie.

Pour recevoir d’autres articles de Franklin Templeton par e-mail, abonnez-vous au blog Beyond Bulls & Bears.

Pour suivre de près l’actualité de l’investissement, suivez-nous sur Twitter @FTI_France et sur LinkedIn.

 

Quels sont les risques ?

Tout investissement comporte des risques, notamment celui de ne pas récupérer le capital investi. La valeur des investissements peut varier à la hausse comme à la baisse, et les investisseurs peuvent ne pas récupérer le montant total investi. La valeur des titres peut ne pas évoluer comme prévu et peut même diminuer. Pour les actions versant des dividendes, ces derniers ne sont pas garantis et peuvent augmenter, diminuer ou être totalement supprimés sans préavis.  Bien que les petites et les moyennes entreprises puissent offrir d’importantes opportunités de croissance du capital, elles comportent également des risques plus importants et doivent être considérées comme spéculatives. Historiquement, les prix des titres des petites et moyennes entreprises ont été plus volatils que ceux des titres des grandes sociétés, en particulier à court terme.

 


1. Les dividendes ne sont pas garantis et peuvent augmenter, diminuer ou être totalement supprimés sans préavis.