Beyond Bulls & Bears

Hasenstab : Pourquoi la Chine ne nous fait pas paniquer

Hasenstab : Pourquoi la Chine ne nous fait pas paniquer

Dans l'ensemble, nous pensons toujours que les conditions sous-jacentes de l'économie chinoises sont fondamentalement plus stables que ce qu'ont récemment semblé indiquer les marchés.

L’Inde n’est pas comme les autres pays BRIC

L’Inde n’est pas comme les autres pays BRIC

Le pire du ralentissement prolongé de l'économie indienne semble être passé : sa croissance devrait renouer avec ses tendances à court et moyen terme.

Rencontre avec le gérant : Michael McCarthy

Rencontre avec le gérant : Michael McCarthy

Nos analystes aiment chercher des entreprises de petite taille auxquelles le reste de Wall Street ne prête pas attention. Une bonne recherche peut assurément faire la différence.

De quels maux souffrent les biotechnologies américaines ?

De quels maux souffrent les biotechnologies américaines ?

Même si en fin de compte la proposition d'Hillary Clinton sur les médicaments prescrits, telle que nous la connaissons actuellement, était adoptée, je pense que le secteur (des biotechnologies) pourrait facilement s'en accommoder.

Connexion avec l’« Internet des objets »

Connexion avec l’« Internet des objets »

Une tendance se dessine actuellement : les appareils intelligents se connectent entre eux et partagent des données, ce qui leur permet d'effectuer de nouvelles tâches. L'explosion de ces appareils connectés va selon nous fortement influer sur le quotidien des particuliers et des entreprises.

Le feuilleton européen n’a pas fait dérailler la croissance américaine

Le feuilleton européen n’a pas fait dérailler la croissance américaine

Nous pensons que les obstacles à la croissance se sont dissipés et que le manque de vigueur éventuel de l'expansion américaine actuelle pourrait être compensé par une évolution vers une durée ou une pérennité accrues.

La zone euro cherche à panser les plaies de la crise grecque

La zone euro cherche à panser les plaies de la crise grecque

Les responsables auront particulièrement à cœur de restaurer la cohésion des pays de la zone euro pendant les deux prochaines années. S'ils y parviennent, espérons que le même scénario âpre et interminable n'ait pas à se répéter en cas de nouvelle crise.

Les bénéfices européens vont-ils faire leur grand retour ?

Les bénéfices européens vont-ils faire leur grand retour ?

La tendance positive des bénéfices des entreprises devrait selon moi se poursuivre en raison de plusieurs facteurs macroéconomiques favorables, notamment des réformes du marché du travail, la baisse des coûts d'emprunt et surtout la dépréciation de l'euro.

Au-delà du débat sur les bulles

Au-delà du débat sur les bulles

À plus long terme, un relèvement des taux d'intérêt ne devrait pas être nécessairement négatif pour les marchés actions, notamment parce qu'un retour à la normale serait vu comme une marque de confiance de la Fed dans la solidité de l'économie américaine et de sa conviction que l'économie peut « voler de ses propres ailes ».

Les « ours » s’attaquent au scénario de croissance parfait de la zone euro

Les « ours » s’attaquent au scénario de croissance parfait de la zone euro

Le rebond des prix du pétrole n’est pas surprenant, mais le prix du minerai de fer devrait rester bas

Le rebond des prix du pétrole n’est pas surprenant, mais le prix du minerai de fer devrait rester bas

Deux perspectives sur la Corée du Sud

Deux perspectives sur la Corée du Sud

Les perspectives des actions sud-coréennes sont bonnes pour le reste de l'année 2015, et ce tant que l'environnement macroéconomique mondial reste stable et que les autorités locales maintiennent des politiques pro-croissance. (Sung Sik Oh)