Beyond Bulls & Bears

Débloquer le potentiel de l’Afrique

Cet article est également disponible en: Anglais Néerlandais

Les nombreux investisseurs qui n’ont jamais voyagé en Afrique ont probablement des idées préconçues, réduisant volontiers le continent entier à une vaste zone de Africasunrisesafaris et de coups d’État, dont les ressources naturelles tant convoitées n’ont apporté ni prospérité, ni développement.  La plupart ne réalisent probablement pas que les paysages, les économies et les peuples de l’Afrique sont extrêmement diversifiés : au moins 1 000 langues et dialectes, plus de 50 pays, des déserts brûlants, des forêts tropicales et des glaciers…  Consacrée « berceau de l’humanité » par la science et souvent considérée, à juste titre, comme l’origine de la civilisation, l’Afrique a fortement évolué au cours des dernières décennies.  Michael Hasenstab, responsable des investissements en Obligations mondiales du Franklin Templeton Fixed Income Group®, a été impressionné par les évolutions et les innovations qu’il a vues lors de son dernier déplacement en Afrique. Selon lui, les investisseurs qui ignorent l’influence croissante de l’Afrique dans le monde font preuve de négligence et tournent le dos à de nombreuses opportunités d’investissement.

Michael Hasenstab, Ph.D, vice-président exécutif,

directeur des investissements en Obligations mondiales

Franklin Templeton Fixed Income Group®

À force de parcourir le monde pour découvrir des possibilités d’investissement, le Franklin Templeton Fixed Income Group a développé un intérêt croissant pour l’Afrique.  Je pense que tout le monde devrait faire de même, étant donné les mutations politiques et économiques de ce continent. Durant notre séjour, ponctué de rencontres et de périodes de recherche, nous avons observé dans de nombreux pays l’accès à une stabilité politique qui n’avait pas été atteinte au cours des dernières décennies. Les économies subsahariennes ont particulièrement retenu notre attention. Nombre d’entre elles disposent de ressources naturelles et de main-d’œuvre en abondance, deux caractéristiques prometteuses.

Hasenstab en Afrique
Michael Hasenstab en Afrique

Dans notre recherche d’opportunités d’investissement, il nous paraît essentiel de reconnaître l’influence croissante de l’Afrique dans le monde, autant sur le plan des opportunités que des risques. Dans de nombreux pays africains, plus de 70 % de la population n’a pas encore atteint l’âge de 35 ans. Ces données démographiques représentent un potentiel de croissance intéressant pour le continent, alors que le vieillissement de la population au Japon, aux États-Unis ou en Europe (caractérisé à la fois par la diminution du nombre de jeunes actifs et par l’augmentation du nombre de personnes âgées), risque de peser sur la croissance en raison du besoin massif de services sociaux. Cependant, une population jeune présente également quelques inconvénients, notamment la nécessité de créer de nombreux emplois et un risque colossal d’instabilité sociale pour les gouvernements en place s’ils ne parviennent à satisfaire les attentes en termes d’amélioration niveau de vie exprimées par leurs citoyens.

En Afrique, la menace constante d’instabilité peut toucher tout le territoire. Il est donc important de ne pas négliger ce continent, non seulement à la lumière des évolutions qu’il connaît, mais également dans une optique mondiale. Les progrès politiques que nous observons libèrent un niveau d’innovation et d’investissement fabuleux, qui devrait tirer pleinement parti du potentiel naturel de richesse qui existe en Afrique. Je pense que l’humanité a tout intérêt à s’assurer que cette transition se déroule bien et que le bien-être auquel les peuples aspirent se confirme, dans l’intérêt de ceux-ci, mais aussi pour le maintien de l’équilibre mondial.  

Transformations en Afrique

Nous sommes très enthousiastes à l’égard de certains pays, non seulement car ils ont réussi leur transition politique, mais également parce que leur stabilité sociale se perpétue maintenant d’un régime à l’autre. Le niveau des investissements domestiques et étrangers continuera à augmenter si les gouvernements successifs assurent une certaine continuité économique. Les richesses  et le potentiel de l’Afrique sont indéniables au vu de ses ressources naturelles ou de son capital humain. La difficulté est de parvenir à une saine gouvernance afin de tirer pleinement parti de ce potentiel.  À mon avis, les pays bien gouvernés exploiteront pleinement leurs atouts et pourront améliorer la vie de leurs citoyens, tout en contribuant substantiellement à la croissance économique mondiale.  Réciproquement, on peut tirer les leçons de l’expérience des pays mal gérés et constater les conséquences.

Le manque d’infrastructures est le deuxième problème important de nombreux pays africains, particulièrement dans la région subsaharienne. Il s’agit d’une contrainte réelle. Néanmoins, si cette stabilité politique se poursuit, les pans entiers de la population qui pourront bénéficier de sources d’énergie, de routes et de lignes à haute tension représenteront un potentiel énorme pour l’économie. L’engagement des gouvernements dans ces domaines, conjugué à des partenariats avec le secteur privé, pourra améliorer fortement le bien-être des peuples africains.

L’innovation : catalyseur des opportunités d’investissement

La surenchère d’innovations technologiques a alimenté le secteur privé en Afrique. Les services bancaires mobiles constituent un bon exemple. Comme il est impossible d’équiper toute l’Afrique avec des distributeurs de billets, les services bancaires mobiles ont permis à l’ensemble des acteurs économique d’effectuer des transactions en espèces de façon commode et formalisée. La microfinance constitue un autre exemple intéressant. Un commerçant local peut ainsi obtenir 20 dollars à la banque et les rembourser à la fin de la journée, lorsque ses marchandises sont vendues. Le coût de l’emprunt n’est pas composé d’intérêts traditionnels, mais du dépôt de ses bénéfices. Imaginons qu’il réalise un bénéfice de 2 dollars, en déposant celui-ci à la banque, il peut réemprunter le jour suivant et ainsi de suite.

Ces innovations font également l’objet d’applications intéressantes pour le secteur des services collectifs, puisque la création d’un système de paiement fiable faisait l’objet de difficultés jusqu’à présent. Aucune société n’accepte en effet de fournir un service sans un paiement garanti. Les services bancaires mobiles permettent le paiement d’avance et contribuent ainsi à l’essor des services collectifs, encourageant indirectement l’investissement dans les infrastructures. Ce type d’innovation ne s’applique pas un seul secteur, mais à l’ensemble de l’économie (et du continent).

Nous sommes particulièrement enthousiastes de voir comment l’évolution du secteur privé commence à débloquer le potentiel immense de l’Afrique. La stabilité politique actuelle permet à l’investissement et à l’innovation d’accélérer, dans les services bancaires mobiles, la microfinance ou d’autres domaines. Tout ceci me paraît passionnant, pas uniquement en termes d’opportunités d’investissement, mais également pour le développement du continent africain.Michael Hasenstab en Afrique

Les commentaires, les opinions et les analyses de Michael Hasenstab sont fournis à titre d’information uniquement et ne constituent pas des conseils d’investissement individuels, des recommandations à investir dans un titre ou à adopter une stratégie d’investissement particulière. Les conditions économiques et de marché étant susceptibles d’évoluer rapidement, les commentaires, opinions et analyses sont valables à leur date de publication et peuvent changer sans préavis. Ce document ne constitue pas une analyse complète des faits relatifs aux divers pays, régions, marchés, secteurs, investissements ou stratégies cités.   Pour recevoir des informations abrégées sur l’investissement, suivez-nous sur  @FTI_France et sur LinkedIn.