Beyond Bulls & Bears

Obligations

L’exercice d’équilibriste (en termes de bilan) de la Fed

Les taux d’intérêt court terme de la Fed étant restés inchangés, la réunion de politique monétaire du mois de septembre de la Réserve fédérale s’est largement déroulée comme prévu. La Fed a précisé à quel moment elle commencerait à dégonfler son volumineux bilan, et a mis à jour ses prévisions économiques ainsi que ses projections en matière de taux d’intérêt. Chris Molumphy, Directeur des investissements du Franklin Templeton Fixed Income Group, estime que les informations communiquées à la suite de la dernière réunion de la Fed n’ébranleront pas particulièrement les marchés, et qu’il est désormais très probable que le prochain relèvement des taux d’intérêt ait lieu en décembre. 

Cet article est également disponible en: Anglais Italien Allemand Polonais

Lors de sa réunion de septembre, la Réserve fédérale (Fed) n’a pas touché à son taux directeur, comme l’avait prévu le marché. Celui-ci reporte donc son attention sur l’amorce de la réduction du bilan de 4 500 milliards USD de la Fed, prévue pour le mois d’octobre. Pas de surprise ici non plus, puisque la Fed avait signalé que le processus démarrerait sous peu.

Selon nous, le rythme de la réduction sera l’élément clé à surveiller. La Fed a annoncé qu’elle avait l’intention de procéder en douceur, avec un modeste 10 milliards USD par mois pour commencer. Elle a également confirmé le chiffre indicatif de ces réductions mensuelles, déjà évoqué en juin : 6 milliards USD pour les bons du Trésor et 4 milliards USD pour les titres adossés à des créances hypothécaires, montants qui seront progressivement relevés.

Il nous apparaît que les marchés étaient déjà plus ou moins au courant de ce tempo, qu’ils ont donc accueilli assez favorablement ; dès lors, ils devraient être en mesure d’accepter dans la foulée le processus de réduction du bilan de la Fed.

D’un point de vue fondamental, le contexte économique américain et international demeure favorable, ce qui suscite généralement une propension favorable à l’égard des actifs à risque.

Perspectives et prévisions

L’autre grand thème de prédilection est le « graphique à points » de la Fed, qui illustre ses projections pour les taux d’intérêt à venir. La Fed reste favorable au resserrement, avec un second relèvement de taux en perspective cette année et trois autres l’an prochain. Le marché est désormais dans l’attente de la réunion de politique monétaire du mois de décembre.

Pendant un certain temps, les marchés sont restés dubitatifs face aux projections de taux d’intérêt des graphiques de la Fed. Ils demeuraient plus conservateurs quant au rythme des relèvements de taux effectifs.

La Fed a ramené son taux cible à long terme de 3 % à 2,75 %. Au cours de ce cycle, elle a fait savoir qu’il ne faudrait peut-être pas relever autant les taux que lors des précédents cycles de resserrement, ni par rapport à ce qu’elle estimait il y a quelques années. Nous disposons ainsi de certains éléments d’interprétation quant à la direction que pourraient prendre les taux d’intérêt à long terme.

N’oublions pas que les projections de la Fed ne sont que des prévisions qui peuvent évoluer en fonction des données.

Et à ce titre, la Réserve fédérale a insisté sur le fait que ses décisions se fondent sur des données. Ainsi, c’est principalement l’inflation inférieure à ses prévisions qui l’a rendue réticente à relever massivement ses taux.

Le marché trouve la Fed extrêmement lente dans son processus de resserrement, et je pense qu’il ne la suivra pas aveuglément dans l’immédiat.

Répercussions de données transitoires

Dans sa déclaration à l’issue de la réunion, la Réserve fédérale a fait état des facteurs temporaires qui pourraient doper l’inflation, évoquant notamment les ouragans qui viennent de frapper les États-Unis.

En tant qu’investisseurs, nous sommes conscients de l’ensemble des éléments qui pourraient influer sur la politique monétaire (ainsi que sur nos portefeuilles), mais nous tentons de faire abstraction des facteurs transitoires à court terme qui ne modifient pas l’orientation fondamentale de l’économie. Certes, ces facteurs influenceront les données, mais au bout du compte, ils ne sont pas les principaux moteurs des politiques.

Selon nous, l’inflation n’a pas totalement disparu. Nous aurions tendance à penser que finalement, les fondamentaux favorables présents dans l’économie vont entraîner une poussée progressive de l’inflation, ce qui signifie que la Fed devrait poursuivre son relèvement progressif des taux. Il est possible que les choses n’évoluent pas au rythme des graphiques mais, toujours à notre avis, il se peut également que le marché se montre trop circonspect en ne prévoyant qu’un frémissement à la hausse pour les taux à court terme.

Les commentaires, les opinions et les analyses présentés dans ce document reflètent un point de vue personnel du gérant et sont fournis à titre d’information uniquement. Ils ne constituent pas des conseils d’investissement individuels, une recommandation à acheter, vendre ou détenir un titre ou à adopter une stratégie d’investissement particulière. Ils ne constituent pas un conseil d’ordre juridique ou fiscal. Les renseignements contenus dans ce document sont valables à leur date de publication, peuvent changer sans préavis, et ne constituent pas une analyse complète de tous les événements survenant dans les divers pays, régions ou marchés.

 Les données de tierces parties peuvent avoir été utilisées dans la préparation de ce document, et Franklin Templeton Investments (« FTI ») n’a pas vérifié, validé ni audité de manière indépendante ces données. FTI décline toute responsabilité quant aux éventuelles pertes résultant de l’utilisation de ces informations, et la pertinence des comm

entaires, analyses et opinions présents dans cet article est laissée à la seule appréciation du lecteur. Les produits, services et informations peuvent ne pas être disponibles dans toutes les juridictions et sont fournis par les sociétés affiliées de FTI et/ou leurs distributeurs, dans la mesure où la réglementation/législation locale l’autorise. Veuillez consulter votre conseiller financier pour toute information supplémentaire sur la disponibilité des produits et services dans votre juridiction.

Recevez directement toutes les perspectives de Franklin Templeton Investments. Abonnez-vous au blog Beyond Bulls & Bears.

Pour recevoir des informations abrégées sur l’investissement, suivez-nous sur Twitter @FTI_Global et sur LinkedIn.

Quels sont les risques ?

 Tout investissement comporte un risque, notamment celui de ne pas récupérer le capital investi. La valeur des investissements peut fluctuer à la baisse comme à la hausse et les investisseurs ne sont pas assurés de récupérer la totalité de leur mise initiale. Les prix des obligations évoluent généralement dans le sens opposé des taux d’intérêt. Ainsi, lorsque les taux d’intérêt augmentent, la valeur d’un portefeuille obligataire peut reculer. La valeur d’une obligation peut varier en fonction de l’assise financière de son émetteur ou de sa note de solvabilité. Les prêts à taux variable et les obligations d’entreprise à haut rendement ont des notes inférieures à Investment Grade et comportent un risque de défaut supérieur qui peut entraîner une perte sur le principal (si l’économie ralentit, ce risque sera accru).

CFA® et Chartered Financial Analyst® sont des marques déposées de CFA Institute.