Beyond Bulls & Bears

Alternatives

Choisir la bonne approche d’investissement dans les ETF

Les fonds cotés en bourse (ETF) sont appréciés dans certains milieux pour leur flexibilité et leur transparence. Jason Xavier, responsable Marchés de capitaux ETF EMEA chez Franklin Templeton Investments, explique que plusieurs solutions s'offrent aux investisseurs en Europe souhaitant miser sur les ETF. Le choix du style de négociation dépendra vraisemblablement d'un certain nombre de facteurs.

Cet article est également disponible en: Anglais Italien Allemand

Dans un article précédent, nous avons expliqué les différences entre les approches de négociation des fonds négociés en bourse (ETF) en Europe par rapport au marché américain plus mature.

Nous allons à présent explorer les deux approches de manière un peu plus détaillée et approfondir les différents contextes dans lesquels chaque méthode pourrait s’avérer attrayante.

En premier lieu, rappelons-nous les deux approches de négociation des ETF en Europe :

  • À la valeur nette d’inventaire (VNI)1 : repose sur les prix de clôture des composants sous-jacents de l’ETF.
  • Le « trading à risque » : repose sur les prix en temps réel cotés tout au long de la journée. Grâce à cette approche, les investisseurs peuvent acheter un ETF en bourse à tout moment pendant les heures de négociation.

Le choix de la méthode à suivre dépendra de la préférence de l’investisseur.

Il existe des exemples précis pour lesquels l’achat (ou la vente) d’un ETF à la VNI pourrait sembler intéressant pour les investisseurs, en particulier dans le cas d’un échange – soit entre un fonds commun de placement et un ETF ou entre des ETF similaires.

Un investisseur passant d’un fonds commun de placement à un ETF voudra s’assurer d’une transition des plus harmonieuses. Comme il souhaitera attendre la fin de la négociation pour sortir du fonds commun de placement, il peut s’avérer plus efficace et intéressant d’acquérir l’exposition à l’ETF de cette façon.

De même, le passage d’un ETF à un autre grâce à une négociation à la VNI peut s’avérer attrayant et efficace pour garantir une exposition transparente aux actifs souhaités, tant que les méthodes utilisées pour calculer la valeur sont largement similaires ou si les deux fonds partagent un nombre significatif de positions en commun.

La négociation à la VNI peut en revanche s’avérer moins intéressante dans d’autres circonstances.

Prenons, par exemple, un investisseur souhaitant négocier un ETF mondial ; celui-ci repose sur un ensemble de composants sous-jacents mondiaux, comme des actions cotées sur les marchés d’actions du monde entier.

Sur une période de 24 heures, la VNI de cet ETF ne sera fixée qu’au moment de la clôture de tous les marchés dans lesquels les actifs sous-jacents sont négociés.

Un investisseur à Londres, par exemple, devra attendre la clôture des marchés américains le jour suivant pour obtenir la valeur de la VNI.

Ainsi, un investisseur souhaitant acquérir des positions immédiates sur un produit mondial peut apprécier la flexibilité et la clarté de la négociation « à risque », qui permet de négocier en intraday.

Bien sûr, lors de la négociation « à risque » d’un ETF mondial, certains actifs cotés en bourse peuvent se trouver en dehors de la fourchette de négociation au moment où l’investisseur souhaite faire la transaction. Dans ces exemples, les teneurs de marché2 donneront un prix reposant sur les indicateurs sous-jacents de ce marché, soit un prix en étroite corrélation avec le marché sous-jacent. Par exemple, le marché à terme du S&P 500, où les échanges ont lieu pratiquement 24h/24, peut servir d’indicateur pour fixer le prix d’un ETF reposant sur l’indice S&P 500 sous-jacent, au moment de la clôture du marché américain.

Types d’ordres « à risque »

Lorsqu’il négocie « à risque », un investisseur peut employer un ou deux types d’ordres, similaires à la négociation des actions individuelles : ordres au marché ou ordres à cours limité.

Un ordre au marché est exécuté au prix qui s’affiche à l’écran. L’intérêt de cet ordre, c’est qu’il est réalisé dans son intégralité. D’un autre côté, l’investisseur n’a aucun contrôle sur le prix auquel l’ordre est exécuté, les prix ayant tendance à évoluer rapidement.

Un ordre à cours limité est exécuté lorsque le prix atteint un certain niveau ou s’améliore. L’avantage de l’ordre à cours limité est qu’il permet à un investisseur de fixer une limite de prix maximale ou minimale à laquelle il souhaite acheter ou vendre un ETF. Toutefois, si le prix est éloigné du cours limite et ne l’atteint pas pendant que l’ordre est ouvert, celui-ci peut ne pas être exécuté dans son intégralité. Par exemple, si un ordre d’achat à cours limité fixe le prix limite de l’action à 20 €, alors l’ordre ne sera pas exécuté si l’action se négocie à 21 € et continue d’augmenter.

Prochain numéro

J’ai abordé jusqu’à maintenant les deux méthodes de négociation des ETF en Europe ainsi que les différentes approches de négociation. La prochaine fois, je parlerai de certains des mythes entourant les liquidités et les ETF.

Les commentaires, opinions et analyses de Jason Xavier sont communiqués à titre d’information uniquement ; ils ne sauraient être considérés comme un conseil d’investissement individuel ou comme une recommandation d’investir dans un quelconque titre ou d’adopter une quelconque stratégie d’investissement. Les conditions économiques et de marché étant susceptibles d’évoluer rapidement, les commentaires, opinions et analyses sont valables à leur date de publication et peuvent changer sans préavis. Les présentes ne constituent pas une analyse exhaustive de tous les aspects importants d’un pays, d’une région, d’un marché, d’un secteur, d’un investissement ou d’une stratégie.

Pour commenter ou publier votre question sur ce sujet, suivez-nous sur Twitter @FTI_Global et sur LinkedIn.

Quels sont les risques ?

Tout investissement comporte des risques, notamment celui de ne pas récupérer le capital investi. La valeur des investissements peut fluctuer à la baisse comme à la hausse, et les investisseurs ne sont pas assurés de récupérer la totalité de leur mise initiale. Les commissions de courtage et les frais d’ETF diminuent les rendements. Les parts d’ETF peuvent être achetées ou vendues pendant la journée à leur prix de marché à la bourse où elles sont cotées. Les ETF se négocient comme des actions, fluctuent en fonction de la valeur du marché et peuvent se négocier à des prix supérieurs ou inférieurs à leur valeur nette d’inventaire. Néanmoins, il ne peut pas être garanti qu’un marché des échanges actif pour des parts d’ETF sera développé et maintenu, ou que leur cote continuera ou restera la même. Alors que les parts des ETF sont négociables sur des marchés secondaires, elles ne peuvent pas être négociées dans toutes les conditions de marché et peuvent l’être à des décotes significatives dans des périodes de tension du marché.

Les données de tierces parties peuvent avoir été utilisées dans la préparation de ce document, et Franklin Templeton Investments (« FTI ») n’a pas vérifié, validé ni audité de manière indépendante ces données. FTI décline toute responsabilité quant aux éventuelles pertes résultant de l’utilisation de ces informations, et la pertinence des commentaires, analyses et opinions présents dans cet article est laissée à la seule appréciation de l’utilisateur. Les produits, services et informations peuvent ne pas être disponibles dans toutes les juridictions et sont fournis par les sociétés affiliées de FTI et/ou leurs distributeurs, dans la mesure où la réglementation/législation locale l’autorise. Veuillez consulter votre conseiller financier pour toute information supplémentaire sur la disponibilité des produits et services dans votre juridiction.

___________________

  1. La valeur nette d’inventaire (VNI) représente la valeur par action d’un ETF. La VNI par action est calculée en divisant la VNI totale du fonds par le nombre d’actions en circulation.
  2. Un teneur de marché est une société ou un opérateur indépendant qui garantit la liquidité des titres dont il a la charge en transmettant, en continu, un prix d’achat et un prix de vente pour ces titres.