Beyond Bulls & Bears

Actions

Pourquoi la volatilité du secteur technologique ne nous inquiète pas

Bien que quelques sociétés du secteur technologique aux États-Unis aient été sur la sellette dernièrement, Jonathan Curtis, vice-président et analyste chez Franklin Equity Group, reste imperturbable. Il explique que les difficultés temporaires affectant certaines actions sont normales à mesure que les consommateurs s’habituent aux nouvelles technologies — et à l’impact qu’elles ont sur nos vies. D’après lui, le contexte fondamental du secteur à long terme est positif.

Cet article est également disponible en: Anglais Chinois simplifié Allemand Polonais


Des ventes massives ont été observées récemment dans le secteur technologique aux États-Unis en raison des défis et de la mauvaise presse auxquels certaines sociétés du marché ont été confrontées. Mais en tant qu’investisseurs à long terme, nous ne nous laissons pas impressionner. Dans l’ensemble, le secteur des technologies a enregistré de bonnes performances au cours de la dernière année, il n’est donc pas surprenant de voir le marché rendre une partie de ces gains.

Au cours du premier trimestre de l’année, les inquiétudes suscitées par le thème de la protection des données des consommateurs et l’éventuel resserrement des contrôles règlementaires ont exacerbé la nervosité déjà notable des investisseurs liée à la spéculation selon laquelle la Réserve fédérale américaine pourrait accélérer le rythme des hausses de taux en réponse à une croissance renforcée des salaires. La confiance des investisseurs a encore été ébranlée par la possibilité d’une montée des tensions commerciales, en particulier avec la Chine.

Préoccupations concernant la protection des données : L’épine dans le pied (numérique)

Alors que les questions de sécurité ont récemment fait surface dans le domaine des véhicules autonomes, les systèmes de protection de données des plateformes en ligne sont soumis à un examen de plus en plus rigoureux. Facebook s’est retrouvé dans la ligne de mire lorsqu’il s’est avéré qu’une société d’analyse de données retenait indument une petite partie des données des utilisateurs Facebook depuis des années, ce qui a donné lieu à un débat important sur la confidentialité et la protection des données.

Bien qu’il ne soit pas possible de prévoir ce qui finira par arriver à Facebook ou à d’autres sociétés individuelles, les sociétés technologiques en général devraient parvenir à regagner la confiance des consommateurs et à maintenir un niveau d’engagement élevé. Selon nous, le récent recul du secteur représente probablement plus un incident de parcours qu’un changement structurel de la trajectoire de l’industrie ou des modèles d’affaires de ces sociétés.

Cela étant, il semble évident que les consommateurs commencent à peine à comprendre comment fonctionnent ces types d’entreprises numériques. Nous sommes d’avis que les réseaux sociaux devraient survivre d’une manière ou d’une autre, car les utilisateurs ont un fort désir de se connecter les uns aux autres, ainsi qu’aux entreprises et causes qui les intéressent. Et bien que les annonceurs sur ces plateformes reconnaissent la valeur potentielle du ciblage des consommateurs, il est probable qu’ils soient tenus de s’y prendre de manière plus transparente. Nous sommes toutefois persuadés que ces problèmes peuvent être résolus.

Prise de position à long terme sur la transformation du secteur des technologies 

Les investisseurs commencent à comprendre que les technologies jouent un rôle de plus en plus important dans l’économie mondiale et les fondamentaux à long terme du secteur s’annoncent positifs. La tendance générale à la transformation numérique ne cesse de croître dans l’ensemble de l’économie — et elle englobe des domaines tels que l’intelligence artificielle, le cloud computing, les logiciels à la demande et la robotique.

La transformation numérique semble gagner du terrain alors même que certaines sociétés font face à des difficultés grandissantes. Les progrès réalisés dans le domaine de l’intelligence artificielle et de l’apprentissage automatique au cours des dernières années ont créé des opportunités pour les fournisseurs de technologies dans la chaîne d’approvisionnement en traitement de données ainsi que pour les entreprises disposant d’ensembles de données uniques et croissants.

Nous pensons qu’au cours des années 2018 et 2019, les investisseurs en viendront à apprécier la capacité des sociétés technologiques disposant d’ensembles de données vastes et croissants à associer leurs données aux algorithmes d’apprentissage automatique afin de créer de nouvelles sources de revenus, de réduire les coûts, de produire des modèles prédictifs et de créer des avantages compétitifs de plus en plus importants. Nous prévoyons que l’ensemble de la chaîne de données (stockage, traitement et analyse de données) bénéficiera de ce changement sismique, en particulier les sociétés possédant des ensembles de données relativement uniques.

 Indépendamment de la volatilité des marchés, nous pensons que 2018 s’annonce être une bonne année pour les fondamentaux du secteur des technologies de l’information (en termes de hausse des revenus, de hausse des bénéfices par action et d’augmentation des dividendes), compte tenu de la transformation numérique, de la baisse des impôts et de la nécessité d’accroître la productivité dans un marché du travail de plus en plus tendu. Certains reculs liés au marché boursier sont inévitables et peuvent occasionnellement peser sur ce que nous considérons comme de solides perspectives de croissance stimulée par les technologies, quelques changements considérables dans le domaine technologique étant à prévoir au cours des prochaines années.

La réforme fiscale des entreprises contribue à rapatrier aux États-Unis des capitaux qui servent à racheter des actions et à accroître les dividendes destinés aux actionnaires. Il semble également que bon nombre de sociétés n’appartenant pas au secteur technologique investiront de plus en plus dans les technologies en conséquence de la réforme fiscale, qui a abaissé le taux d’imposition des sociétés pour les entreprises américaines.

Les technologies aident les entreprises des différentes industries à développer des relations plus axées sur les services et les données avec leurs clients. Les entreprises de plateformes technologiques ont fourni de bons résultats dans le domaine de la publicité et se servent des relations commerciales étroites entretenues avec leurs clients — et des données collectées — pour élargir leurs activités dans des domaines comme les services financiers et les transports.

Nous pensons que les entreprises dont les technologies ne constituent pas le cœur de métier vont devoir réagir face aux progrès de ces grandes sociétés de plateformes technologiques dans des domaines qui leur sont méconnus. Par conséquent, ces sociétés non axées sur les technologies devront investir dans l’innovation. Nous devrions donc considérer ce double avantage que représente le leadership des entreprises de plateformes technologiques de base ainsi que les efforts déployés par les entreprises existantes ou les entreprises extérieures au secteur des technologies pour jouer un rôle plus défensif.

Trouver de la valeur dans un contexte de volatilité

 Tandis que certains investisseurs vendent des actions de sociétés du secteur technologique ces derniers temps, nous, en notre qualité de gérants actifs, recherchons des actions qui semblent présenter les meilleures perspectives de croissance à long terme et qui possèdent les modèles d’affaires les plus qualitatifs et les meilleures équipes dans un contexte de retour inévitable de la volatilité, observé début 2018.

Les technologies et logiciels actuels de plus en plus performants permettent également aux sociétés de fournir des produits et services qui semblaient inimaginables il y a encore 10 ans. Nous pensons, en particulier, que la transition vers la technologie à la demande sera intégrée dans la vie de tous les jours dans les années à venir. Cette transition est opérée par une large base de consommateurs connectés en permanence, par l’accès Internet haut débit et une infrastructure en nuage mondiale en pleine expansion. Au fur et à mesure qu’elle s’amplifie, les industries éloignées des technologies de l’information ressentent l’impact des perturbateurs de plateforme émergents dans un large éventail d’industries.

Nous continuons à nous appuyer sur notre analyse bottom-up disciplinée pour identifier des sociétés qui tirent profit des tendances à long terme offrant des opportunités de croissance au fil du temps, et ce, malgré les marchés en mutation et les éventuelles difficultés à court terme.

 

Pour recevoir d’autres articles de Franklin Templeton par e-mail, abonnez-vous au blog Beyond Bulls & Bears.

Pour suivre de près l’actualité de l’investissement, suivez-nous sur Twitter @FTI_Global et sur LinkedIn.

 

Les commentaires, opinions et analyses du présent document sont communiqués à titre d’information uniquement ; ils ne sauraient être considérés comme un conseil d’investissement individuel ou comme une recommandation d’investir dans un quelconque titre ou d’adopter une quelconque stratégie d’investissement. Les conditions économiques et de marché étant susceptibles d’évoluer rapidement, les commentaires, opinions et analyses sont valables à leur date de publication et peuvent changer sans préavis. Les présentes ne constituent pas une analyse exhaustive de tous les aspects importants d’un pays, d’une région, d’un marché, d’un secteur, d’un investissement ou d’une stratégie.

Les données de tierces parties peuvent avoir été utilisées dans la préparation de ce document, et Franklin Templeton Investments (« FTI ») n’a pas vérifié, validé ni audité de manière indépendante ces données. FTI décline toute responsabilité en cas de perte due à l’utilisation de ces informations, et la pertinence des commentaires, des opinions et des analyses contenus dans ces documents est laissée à la seule appréciation de l’utilisateur. Les produits, services et informations peuvent ne pas être disponibles dans toutes les juridictions et sont fournis par les sociétés affiliées de FTI et/ou leurs distributeurs, dans la mesure où la réglementation/législation locale l’autorise. Veuillez consulter votre conseiller financier pour toute information supplémentaire sur la disponibilité des produits et services dans votre juridiction.

 Quels sont les risques ?

Tout investissement comporte un risque, notamment celui de ne pas récupérer le capital investi. La valeur des investissements peut varier à la hausse comme à la baisse, et les investisseurs peuvent ne pas récupérer le montant total investi. Les placements dans des secteurs à forte croissance comme les technologies et la santé (historiquement volatils) peuvent connaître des fluctuations boursières accrues, notamment sur le court terme, en raison de la vitesse de développement des produits et des évolutions des réglementations publiques dans le sillage d’avancées scientifiques ou technologiques ou encore d’approbations réglementaires de nouveaux médicaments et instruments médicaux. Les sociétés à petite et moyenne capitalisation peuvent être particulièrement sensibles aux fluctuations des conditions économiques, et leurs perspectives de croissance sont moins sûres que celles des sociétés de plus grande envergure et mieux établies.

 

Les sociétés identifiées dans cet article ne le sont qu’à titre indicatif et peuvent ou non être détenues par un véhicule d’investissement conseillé par Franklin Equity Group.