Beyond Bulls & Bears

Œil sur les tempêtes et quête de revenus

Œil sur les tempêtes et quête de revenus

À noter que certains estiment que les répercussions du raffermissement du dollar et de la baisse des prix des matières premières pourraient être particulièrement sévères pour les marchés émergents.

Rencontre avec la gérante : Heather Arnold

Rencontre avec la gérante : Heather Arnold

« C'est mon père qui a éveillé mon intérêt pour la gestion d'actifs alors que je n'étais encore qu'au lycée. Il suivait de très près les entreprises et les actions, et il aimait en discuter pendant le dîner. Plusieurs années avant de travailler pour Templeton, je l'ai accompagné à l'une des assemblées générales du groupe. »

Les élections britanniques 2015

Les élections britanniques 2015

Bien évidemment, les grands gagnants des élections sont selon nous les secteurs qui auraient pu souffrir d'un changement de couleur politique du gouvernement, comme les promoteurs immobiliers, les sociétés immobilières, les entreprises des services aux collectivités, les cigarettiers et les prestataires de services de support.

Le drame grec se prolonge

Le drame grec se prolonge

La sortie de la zone euro par la Grèce serait probablement une tragédie émotionnelle plus qu'économique pour la région. Le problème grec se limite à mon avis principalement à ce pays, et sa sortie serait très préjudiciable pour son économie.

Le Big Four asiatique : priorité aux réformes

Le Big Four asiatique : priorité aux réformes

Les entreprises japonaises pourraient améliorer leur image auprès des investisseurs en renforçant la gestion de leur bilan et en arrêtant d'accumuler des liquidités pour participer à des opérations onéreuses de fusion-acquisition.

Des opportunités actives dans un univers passif

Des opportunités actives dans un univers passif

« Afin de reproduire les allocations de l'indice de référence, les fonds passifs achètent davantage de valeurs en pleine tendance haussière tout en vendant celles qui se replient. En faisant cela, ils délaissent constamment les valeurs les moins chères, qui ont sous-performé, en faveur de titres plus chers, dont le potentiel haussier est limité. »

Le contexte est-il favorable ou non aux investisseurs obligataires ?

Le contexte est-il favorable ou non aux investisseurs obligataires ?

le QE arrive enfin en Europe

le QE arrive enfin en Europe

« Avec ses projets d'achat de 1 000 milliards d'euros d'obligations [...] la BCE montre qu'elle est bien passée de la parole aux actes, ce qui est significatif du point de vue de la psychologie des marchés ».

Perspectives 2015: De bonnes raisons de continuer à investir dans les actions internationales

Perspectives 2015: De bonnes raisons de continuer à investir dans les actions internationales

« À ce titre, nous continuons de préférer les actions des marchés émergents de l'Asie à celles de l'Amérique latine, car les fondamentaux des sociétés paraissent meilleurs et les valorisations plus attrayantes. »

Perspectives 2015: L’économie américaine est sur les rails pour poursuivre sa croissance

Perspectives 2015: L’économie américaine est sur les rails pour poursuivre sa croissance

De toute évidence, nous sommes sur le point de connaître des nouveaux produits qui vont révolutionner nos vies et nos modes de communication dans des proportions difficilement imaginables aujourd'hui.

Perspectives d’investissement 2015: Cinq raisons pour lesquelles la zone euro pourrait surprendre ses détracteurs

Perspectives d’investissement 2015: Cinq raisons pour lesquelles la zone euro pourrait surprendre ses détracteurs

De nombreux observateurs estiment que l'euro va continuer à baisser face au dollar américain en 2015. Je n'aime pas me rallier au consensus mais cette fois je dois admettre que la dynamique de l'euro semble s'essouffler.

Perspectives d’investissement pour 2015: le cycle du crédit aux Etats-Unis s’approche de la maturité

Perspectives d’investissement pour 2015: le cycle du crédit aux Etats-Unis s’approche de la maturité

A notre avis, l'approche très timorée des entreprises en matière de dépenses et de développement a retardé la progression de l'économie américaine dans le cycle de crédit.