Beyond Bulls & Bears

Card image cap
Alternatives

Comment les sociétés d’infrastructures peuvent-elles reconstruire le monde ?

« Le besoin en développement d'infrastructures est assurément un phénomène mondial. De nombreux pays émergents doivent développer de nouvelles infrastructures afin de répondre aux besoins de leurs populations, économies et villes en pleine expansion. Et de nombreux pays développés, dont les États-Unis, ont besoin de réparer, moderniser ou remplacer intégralement leurs infrastructures vieillissantes ». – Wilson Magee, Franklin Real Asset Advisors

Card image cap
Perspectives

Vive La Différence : Comprendre les options pour négocier des ETF en Europe

Les fonds cotés en Bourse (ETF) font partie du paysage de l'investissement depuis 25 ans, mais leur évolution et leur croissance varient selon les régions du monde. Jason Xavier, Responsable Marchés de capitaux ETF EMEA chez Franklin Templeton Investments, explique comment cette diversité a généré différentes approches de trading pour les investisseurs potentiels.

Card image cap
Revenu fixe

Résultat des élections italiennes : L’incertitude politique est monnaie courante en Italie.

Aucun vainqueur manifeste n'a émergé des élections italiennes, mais comme l'explique David Zahn, Responsable Taux Europe, c'est une situation normale pour l'Italie. Il prévoit une réaction modérée des marchés obligataires européens, mais avertit des conséquences ultérieures si les autorités négligent de prendre le besoin de réformes au sérieux.

Card image cap
Obligations

Perspectives sur les élections italiennes et pourquoi nous ne prévoyons pas de hausse de taux de la BCE avant 2020

Les prochaines élections italiennes n'attirent pas autant l'attention des investisseurs que les scrutins de l'an dernier en France et en Allemagne. C'est précisément pourquoi David Zahn, Responsable Taux Europe de Franklin Templeton, estime qu'un résultat imprévu pourrait provoquer une réaction démesurée du marché. Et tandis que les investisseurs semblent davantage préoccupés par l'évolution de la politique monétaire de la zone euro, M. Zahn estime qu'il y a de bonnes raisons de croire que la Banque centrale européenne attendra 2020 pour de pousser les taux d'intérêt à la hausse.

Card image cap
Fonds d'actions

La croissance des bénéfices soutient nos perspectives solides pour les actions européennes

Certains investisseurs semblent se demander si les actions européennes sont à même de croître encore davantage, surtout si les taux d'intérêt commencent à augmenter. Cependant, Dylan Ball, du Templeton Global Equity Group, estime que les réformes du marché du travail sur tout le continent devraient donner à de nombreuses sociétés le levier opérationnel dont elles ont besoin pour stimuler une nouvelle augmentation des bénéfices en 2018.

Card image cap
Fonds d'actions

Garder une vue d’ensemble en cas de corrections boursières

Alors que nous ignorons quand la volatilité récente du marché actions se stabilisera, Stephen Dover, responsable actions chez Franklin Templeton, estime qu'il importe de considérer la situation du marché dans son ensemble ainsi que son contexte fondamental, et de ne pas se laisser emporter par des sautes d'humeur à court terme. Et, selon lui, les fondamentaux semblent toujours solides.

Card image cap
Alternatives

Au-delà du Brexit, quels facteurs pourraient influencer les actions britanniques ?

« Nous avons de bonnes raisons de penser qu'il (le Brexit) ne devrait être rien de plus qu'un incident de parcours dans les perspectives économiques à long terme du pays. Bien qu'il puisse se présenter comme un enjeu majeur à l'heure actuelle, le Brexit ne sera pas déterminant pourle Royaume-Uni dans les 5 à 10 prochaines années. » Colin Morton, équipe de gestion des actions britanniques.

Card image cap
Obligations

Des répercussions sous-estimées : Le Brexit risque de modifier l’équilibre des pouvoirs au sein de l’Union européenne.

« Le départ du Royaume-Uni de l'UE pourrait montrer des différences d'attitude parmi les diverses factions du marché commun. En outre, il pourrait entraîner une modification de l'équilibre des pouvoirs au sein du Parlement européen. » David Zahn, Responsable Taux Europe.

Card image cap
Alternatives

Perspectives des stratégies alternatives au premier trimestre : K2 Advisors

« En fin de compte, nous sommes d'avis que l'afflux massif d'argent à faible coût qui a relevé tous les actifs et a favorisé des négociations insouciantes est en train de ralentir. Les investisseurs qui ne sont pas prêts à ce changement pourraient être exposés à des risques conséquents. » K2 Advisors, 23 janvier 2018.

Card image cap
Fonds d'actions

Garder l’esprit ouvert à plusieurs options : Arguments en faveur des titres convertibles

Lorsque les perspectives sont incertaines, il peut être utile de garder l'esprit ouvert sur ses options. D'après Alan Muschott, vice-président et gérant de portefeuille du Franklin Equity Group, la capacité des titres convertibles à s'adapter à différentes conditions de marché les rend intéressants face aux incertitudes des mois à venir. Il explique pourquoi les sociétés émettent des titres convertibles — et pourquoi de nombreux investisseurs considèrent qu'ils constituent un atout important dans leur portefeuille.

Card image cap
Perspectives

Perspectives d’investissement internationales 2018 — Réflexions sur le dynamisme de certaines économies et l’essoufflement de la relance

Tandis que, dans un contexte de croissance mondiale synchronisée, les marchés se détournent de l'ère de reprise et d'accommodation monétaire, certains investisseurs peuvent se demander où trouver des opportunités potentielles. Nous présentons un résumé des perspectives pour l'année à venir des équipes Global macro, Fixed income, Equity et Multi-asset investment de Franklin Templeton.

Card image cap
Obligations

Implications sur les marchés de la réforme fiscale aux US : entre certitudes et confusions

« Certains observateurs du marché ont fait montre d'optimisme, tablant sur le fait que la réforme fiscale américaine aura des effets haussiers pour les actions et pour l'économie dans son ensemble. La réalité est toutefois telle qu'il y aura des gagnants et des perdants, mais nous ne connaissons pas pour l'heure l'ampleur de ces répercussions. » 21 décembre 2017.